Exotique !

Chaque semaine Martine, d’Ecri’Turbulente, nous donne un mot là 
et il s’agit de proposer une définition étymologique et rocambolesque de ce mot, à assortir d’une citation abracadabrantesquement  imaginaire. 
Autrement dit, vous écrivez une phrase ou deux pour illustrer votre définition.
C’est le dictionnaire débonnaire ! Laissez libre cours à votre imagination et venez jouer avec nous !
Ce dimanche #11-20 c’est  » Décadent « 
Voici ma définition débonnaire:

Décadent nm. Rite initiatique .

Chez les indiens d’Amérique du Sud, les Atahualpa Yupanqui, célèbres fabricants de guitares sèches (malgré le climat équatorial très humide), le décadent est un rite initiatique réservé aux jeunes garçons qui viennent d’avoir leur dixième dent d’adulte. La fête des 10 dents dure une décade, (c’est-à-dire 10 jours et non 10 ans comme on le croit trop souvent) d’où le nom de « décadent ». Le rituel impose une épreuve redoutable. Elle consiste à manger un ananas entier, chair, écorce et feuilles en moins de 5 minutes mesurées sur un cadran solaire. Les aléas météo font que les compétiteurs ne savent jamais à quel moment exact va se dérouler le rite, ce qui porte la tension à son comble !
À l’issue de la cérémonie le chef yupanquien prononce la formule rituelle :
« L’ananas est comme la banane, tu as constaté qu’il n’y a pas d’os dedans ! »
(traduction du quechua par l’auteur).
Les impétrants ont désormais le droit soit de regarder l’intégralité de la série Game of Thrones sur HBO soit d’assister à un concert de jazz manouche avec Thomas Dutronc.
(La plupart choisissent GOT, en raison des nombreuses scènes de nu. NDLR )

Image du net