Irréductibles optimistes !

Toute la bande du ThèmàMa’ aujourd’hui se met des peaux de sauss’ devant les yeux
pour voir « la vie en rose »…

Et oui, certains sont décidés à voir la vie rose, quoiqu’il en coûte ! Ils aiment leur contrôleur !

Chemin des amoureux, Saint Tropez.

En plus, c’est la saison:
n’oubliez pas de faire votre déclaration de revenus !

Ah oui, un conseil aussi: Si vous voulez vous rendre à St Trop’, pour circuler plus facilement, je vous conseille la moto …

Bande d’incunables !

Toute la bande du ThemaMa‘ feuillette ce samedi sa « bibliothèque».

Qu’est ce qui prend énormément de place dans leur salon, se transforme en nid à poussière, pèse comme un âne mort, vieillit mal et décime des forêts entières?

Et pourtant ils en redemandent !

Festival du livre , 06 Mouans-Sartoux.

A croire que leur bibliothèque est extensible à l’infini!
La liseuse, c’est pratique, une bibliothèque de centaines de livres concentrée dans 100 g de haute technologie et ça me laisse de la place pour ranger ma collection de montres…

Liseuse Kindle {« En attendant Bojangles » d’O. Bourdeaut} & Tudor Black Bay GMT

Je sème à tout vent

C’est Soène qui pilote notre défi du 20 mai !

Les mots qu’elle a choisi sont « dent de lion » et « dîner »…

Ohhh! Deux excellents souvenirs  ces dents-de-lion !
Je me revois dans les années 60, parcourir par un dimanche de printemps, les pâtures de Haute Saône et du Doubs, armé d’un petit canif et d’un panier en osier, à la recherche des meilleurs pissenlits, ceux qui poussaient dans des taupinières, longs, bien blancs et tendres !

J’ai eu bien du mal à trouver un pissenlit près de chez moi. Le climat méditerranéen, c’est pas leur truc! Enfin il y en avait un bien caché sous les mimosas … L’honneur est sauf 🙂


Ma mère les préparait pour le dîner, accompagnés de petits lardons et d’œufs mollets en une salade savoureuse dont le seul souvenir me fait encore saliver.

Image du net

Une époque bien lointaine… Les souvenirs ont été semés à tout vent.
Il n’en reste pas grand chose…

je n’ai pas pu soufflé dessus, le job avait déjà été fait !


A cette même époque, en 1967,  les Rolling Stones – dont Soène ignore tout – sortaient un titre « Dandelion »  (la traduction est aisée, la prononciation, moins !)  qui tourna sur ma platine disque avec bien d’autres succès qu’ils semaient à tout vent !

Ah la nostalgie vestimentaire des années 60 !

Japoniaiseries

Chaque semaine Martine, d’Ecri’Turbulente, nous donne un mot là et il s’agit d’en proposer une définition fantaisiste. 

C’est le Dicodébo, dictionnaire débonnaire ! 
Laissez libre cours à votre imagination et venez jouer avec nous !

Ce dimanche #19-20 c’est  » kimono « 
Voici ma définition débonnaire:

Kimono : Nom commercial
KI-MONO était le nom d’un fabricant japonais d’appareils de reproduction sonore dans l’immédiat après guerre. (Principal concurrent : Akaï)
Avec l’avènement de la nouvelle technologie de relief des sons hi-fi dans les années 60, la marque a changé de nom :
De KI-MONO, elle est devenue KI-STÉRÉO
Le président d’Akaï , Tananatakité, ne l’entendait pas de cette oreille (sic) et aurait déclaré à l’époque:
5ポイント1を発明しましょう ( 5- Pointo – 1 o hatsumei shimashou)
{Nous allons inventer le 5.1}
Il n’a pas pu tenir parole et s’est fait hara-kiri!

La connectique numérique audio/vidéo un pur kif antibluesien !