Je sème à tout vent

C’est Soène qui pilote notre défi du 20 mai !

Les mots qu’elle a choisi sont « dent de lion » et « dîner »…

Ohhh! Deux excellents souvenirs  ces dents-de-lion !
Je me revois dans les années 60, parcourir par un dimanche de printemps, les pâtures de Haute Saône et du Doubs, armé d’un petit canif et d’un panier en osier, à la recherche des meilleurs pissenlits, ceux qui poussaient dans des taupinières, longs, bien blancs et tendres !

J’ai eu bien du mal à trouver un pissenlit près de chez moi. Le climat méditerranéen, c’est pas leur truc! Enfin il y en avait un bien caché sous les mimosas … L’honneur est sauf 🙂


Ma mère les préparait pour le dîner, accompagnés de petits lardons et d’œufs mollets en une salade savoureuse dont le seul souvenir me fait encore saliver.

Image du net

Une époque bien lointaine… Les souvenirs ont été semés à tout vent.
Il n’en reste pas grand chose…

je n’ai pas pu soufflé dessus, le job avait déjà été fait !


A cette même époque, en 1967,  les Rolling Stones – dont Soène ignore tout – sortaient un titre « Dandelion »  (la traduction est aisée, la prononciation, moins !)  qui tourna sur ma platine disque avec bien d’autres succès qu’ils semaient à tout vent !

Ah la nostalgie vestimentaire des années 60 !